3
Récemment, j’ai entendu une nouvelle du showbiz qui m’a profondément choqué, elle m’a ensuite révolté. Je suis venue à la conclusion qu’il faut sauver ce monde, que les femmes doivent faire la révolution. Donc tenez-vous bien, vous êtes assis, j’espère, la nouvelle est la suivante: Angelina Jolie s’est coupé les seins. Là, vous pourriez dire: » qu-est-ce que j’en ai à foutre que des starlettes de l’autre côté de l’atlantique se coupent quoi que ce soit, des jambes, des doigts des ongles, si ça les rend plus heureuses. » Mais non, non, vous faites fausse route, c’est beaucoup plus profond que ça. La femme la plus féminine, la plus sexy selon les canon américains, l’exemple même du but à atteindre des jeunes filles du monde entier – la mondialisation oblige – elle se fait amputer de sa féminité, elle, non seulement femme, mais aussi mère. C’est peut-être moins héroïque mais  qu’est-ce que c’est plus chouette 6 enfants. L’exemple est donné, il va  avoir des femmes en masse qui vont vouloir faire une mastectomie prophylactique, parce que Angelina Jolie l’a fait. Est-ce vraiment comme ça qu’on peut échapper à une des maladies de civilisation la plus répandue et la plus en augmentation?

Il faut quand-même que je vous précise qu’Angelina Jolie avait des raisons. Elle a peur de la maladie, du cancer du sein plus exactement. Elle a le couteau à la gorge, car sa maman est morte de cette maladie qui touche de plus en plus de femmes. Elle s’est fait faire un test de génome qui a montré qu’elle possède le fameux gène à risque pour le cancer du sein, le BRCA1. Je comprend sa peur, je comprend sa logique, cependant elle me semble un peu limité. Elle pense pouvoir s’acheter la santé, mais c’est un contrat avec le diable. Le cancer, la maladie du siècle qui touche les personnes dans les pays développés qui n’a pas existé quand les être humains vivaient en harmonie avec la nature. Les études sont concluantes et pointent toutes dans la même direction: en somme si nous retournons à une manière de vivre plus naturel, c’est à dire comme nos ancêtres, nous pouvons échapper à cette maladie.Donc, si tu te sens trop con tu te coupe la tête? Non ça ne marche pas comme cela. C’est sûre qu’à première vue c’est moins héroïque de bien se nourrir, de ne pas acheter des aliments avec OGM, pesticides, graisse trans et sucre, de préparer soi-même les aliments jour après jour pour ne pas acheter transformé. Aussi sans doute c’est moins héroïque et moins radical d’aller courir dans le bois tous les jours. Oui, sauf qu’avec de tels mesures les risques d’avoir un cancer peuvent être diminué jusqu’à 90% (« Das Anti-Krebs-Programm », Dr. Ulrich Strunz, 2012)
Jenn-Shelton-Shiva-Traileuse
C’est un énorme coup de pub, non pas pour la star, qui est sans doute qu’instrumentalisé par le gros poisson qui est l’industrie pharmaceutique. C’est elle qui a un intérêt que ce test de BRCA1 et BRCA2 se répande. Cette histoire soulève aussi une autre question. Les sociétés à but lucratif qui font les tests génétiques demandent les droits sur les gênes humains, pour le moment il y a déjà 20% des gênes de femmes qui sont en leur possession, un chiffre qui est forte augmentation. ( » Angelina Jolie backslash grows as everyday moms blast elitist double mastectomy as affordable only by ultra rich », http://www.naturalnews.com/040417_Angelina_Jolie_backlash_moms.html)
Si c’est ça la médecine moderne, de considérer le corps comme une machine dont on doit enlever les parties défaillantes, je n’en veux pas. La pratique de mastectomie sur des femmes malades du cancer de sein n’a pas montré une meilleure chance de survie. Cela fait peut-être un peu réfléchir. Autre fait, au hasard, à méditer: les inuits, qui vivent comme leurs ancêtres (ils mangent essentiellement de l’huile, du gras et des protéines) ne connaissent pas le cancer.
Donc voilà, en espérant qu’Angelina Jolie et les femmes qui vont la suivre ne vont pas un jour découvrir qu’ils ont fait fausse route en suivant leurs médecins aveuglement. Qu’au fait elles ont été utilisé et mutilé pour un gros coup de pub.

 


3 commentaires sur “C’est Jolie ça – l’héroïsme pas très futé”

  1. audrey

    Il y a des traces qui montrent que le cancer était déjà connu dans l’antiquité. Probablement depuis toujours, simplement pas forcément diagnostiqué. Et certainement moins de personnes touchées quand l’espérance de vie était de 35 ans…
    Ah la belle époque où on vivait en harmonie avec la nature ! Bien sûr pour ma part, je n’aurais pas survécu à l’appendicite que j’ai eue à 10 ans. Mais bon… c’est la nature !

    Pour info, la mastectomie préventive réduit d 90% le risque de cancer du sein. Pour des femmes qui peuvent avoir, dans certains cas, 90% de chances de développer un cancer, ça me semble être une bonne chose d’avoir ce choix.
    Et pourquoi critiquer ce test génétique? Il permet justement de mieux évaluer les risques et d’éviter des mastectomies inutiles (ce mode de prévention existait déjà bien avant que ce gène ne puisse être reconnu.)

    Bref désolée pour ce message un peu chaotique, mais je suis très choquée par cet article.

    Il est légitime que cette opération vous pose question, mais cela mérite une réflexion sérieuse. Certaines personnes présentent un risque extrêmement élevé de développer un cancer et ce n’est pas en allant courir et en mangeant bio qu’elles l’éviteront.

    Ca me fait penser aux gens qui sont morts parce qu’on leur a fait croire qu’ils pouvaient se soigner au thé vert ou à je ne sais quelle poudre de perlinpinpin (du genre extrêmement dilué, par exemple…)

    Si cette actrice a fait ce choix difficile, c’est sûrement aussi en pensant à ses enfants.
    Ma mère est morte d’un cancer quand j’avais trois ans et si elle avait eu un tel choix, j’aurais aimé qu’elle puisse mettre les chances de son côté !

  2. Tess

    Sans doute le cancer a déjà existé, mais ce qu’il faut savoir c’est que il est en augmentation. En France l’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans. En Europe 70% des cancers sont liés à l’environnement, dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation.

    Selon la science toute récente nous pouvons en effet pas changer nos gènes, mais nous pouvons les activer ou désactiver selon notre style de vie. (Chez les personnes vivants en « zones bleues » le cancer est quasi inexistant, les pourcentages de cancer augmentent drastiquement, si ils changent l’environnement et/ou leur alimentation). D’où ma critique par rapport aux gênes BRCA 1/ BRCA 2.

    La liaison entre des maladies comme le cancer et la pollution, l’alimentation industrielle, les pesticides etc. n’est plus à démontrer. C’est une question de lobbying, malheureusement!

    Il y a beaucoup de souffrance derrière ces chiffres et je suis la première à souhaiter de l’éviter à tout le monde. La mastectomie préventive n’est juste peut-être pas la meilleure solution (si dans 10 ans les scientifiques ont des nouvelles études, Angelina Jolie restera mutilée), ne prévient pas contre les autres cancers et fait surtout profiter l’industrie. Le test du fameux gêne de cancer du sein coûte en effet très cher et les femmes moins fortunées ne pourrons pas le faire.

    Des études très sérieuses sont publiées régulièrement sur le rapport de l’alimentation, le sport et le cancer…Il suffit de s’informer.

  3. Tess

    Et voilà un Monsieur qui a tout compris et qui a écrit une « lettre ouverte à Angelina » qui vaut la peine d’être lue: http://www.neosante.eu/newsletter/lettre_hebdo/newsLetterHebdo20130522.html


Trackbacks/Pingbacks


Laisser un commentaire