0

Quelque fois, j’aimerais bien avoir un système pour retenir mes pensées pendant les entraînements du genre Evernote télépathique…En attendant, j’utilise la bonne vieille méthode : taper à l’ordi, une fois rentrée. Étant donné que les idées que j’ai envie de mettre sur papier sont assez hétéroclites, je vous présente pour ce billet un genre de newsflash. L’idée m’est venu en voyant le dernier article En Vrac de Crapahut, donc elle n’a pas poussé sur mon fumier (comme diraient les Suisses).

 

Qu’est ce que Shiva vient faire là-dedans?

(Pour Adi)

Non je (Tess) ne me prends pas pour un dieu hindou ou le nombril du monde. Ce que j’écris sur ce blog intitulé « Shiva la Traileuse », je le signe en mon petit nom, aussi, j’essaie de parler de mon point de vue pour ne pas donner l’impression de vouloir donner des vérités universelles ou des connaissances supérieures. Je cours donc je pense ou à l’envers, en tout cas ce qui était un essai à cours terme, une aide à la motivation pour mon entraînement est devenu quelque chose qui fait partie intégrante de ma pratique de la course à pieds et même de ma vie tout court.

Mais pourquoi ce titre? On me l’a déjà posé cette question…. d’abord c’ est parti d’ une petite blague entre amis. Et donc à prendre au deuxième voir au troisième degré. Mais c’est plus que ça… J’avais un poster que j’ai ramené de l’ Inde, un voyage qui m’a fait évolué et appris plein de choses. Ce poster de Shiva me ramène souvent à ce voyage, il m’aide à me rappeler que je suis une privilégiée, mais aussi que le bonheur est dans les petites choses. Donc « Shiva la Traileuse » est ma muse, mon inspiration sportive et littéraire…Namasté ;-)Shiva la Traileuse

 

Blaise Dubois à Bruxelles

Le canadien Blaise Dubois de la Clinique du Coureur vient faire une conférence à Bruxelles en mai 2012. Pour plus d’info, allez voir ici.

 

La foulée d’Asterix

Cela pourrait être un nom sympa pour un trail dans le pays des gaulois, mais c’est la technique de barefooting que j’appelle ainsi pour courir sur des graviers, dès chemins caillouteux et autres terrains accidentés. Le livre « Barefoot Running Step by Step » de Ken Bob Saxton m’a servi de base. Ce que prône Saxton dans son livre c’est de courir en pliant les genoux et ne jamais tendre les jambes complètement. Cela permet de les transformer en une sorte de ressort qui absorbent les chocs. Il est important d’être relâché (surtout les épaules, les bras, mais aussi les mollets et les chevilles), d’avoir une cadence rapide (180 pas par minute), que le haut du corps soit comme sur des rails….si on arrive à se relâcher ainsi, la « barefoot epiphany » arrive, et vous vous sentirez comme Asterix qui court: le haut du corps stable, léger et les jambes qui vont tellement vite qu’on les voit pas! Oz y vo!

 

La Bouillonnante

Hier a eu lieu LE trail de l’année en Belgique: La Bouillonnante, et je n’y était pas. Je voulais m’inscrire en janvier, mais j’ai découvert que les places étaient parties en quelques heures après l’ouverture de l’inscription. J’ai compris que La Bouillonnante ce n’est pas juste un trail parmi d’autres, mais c’est l’événement de l’année. Ce qu’est les 20 km de Bruxelles pour les coureurs sur route est La Bouillonnante pour les traileurs :-) ! L’année prochaine je m’inscrirai à la première heure… on verra si c’est pour les 24 ou les 54 km… Les résultats de cette année sont en ligne: ici.

 


Laisser un commentaire