11

Depuis le temps qu’on dit que les personnes qui courent pieds nus ou avec des chaussures pas digne de ce nom sont soit des illuminés, appartenant à une sorte de secte ou des inconscients qui ne savent pas ce qu’ils font, il y a bien des choses qui ont changé. Je ne dis pas que le barefooting et le minimalisme sont monnaie courante partout, mais disons que cette nouvelle manière de courir gagne du terrain. Je me rends compte que le plus souvent c’est des coureurs confirmés  qui optent pour les chaussures minimalistes. Mais qu’est-ce qu’il en est des personnes qui veulent commencer à courir? Ils risquent fort de se retrouver avec une belle paire de chaussures amorties avec des grosses semelles, un peu lourd du coup, adapté à leurs pieds supinateurs ou pronateurs etc.

D’opter pour les chaussures minimalistes dés le début a beaucoup d’intérêt. C’est comme quand un enfant commence à marcher, sa réaction motrice réponds exactement aux données extérieures. L’apprentissage se fait naturellement sans qu’il soit biaisé par des mouvements auparavant encrés par des chaussures non minimalistes. Notre nature est de courir longtemps en endurance, c’est la force des humains; cette idée ne vient pas de moi… (voir le billet sur le minimalisme)

1. Se reconnecter avec son corps et le sol – quand on (re)commence le sport, il y a souvent une envie d’écouter son corps et de faire quelque chose pour sa santé. C’est parfait, parce que quand on court en chaussures minimalistes on ne peux pas autrement qu’écouter son corps. On est forcé de l’écouter, sinon cela peut faire mal. Il faut aussi être très attentif à son environnement, surtout le sol, car si on ne regarde pas, cela peut faire mal aussi.

2. Une légèreté inconnue – Les débuts en cours à pied peuvent être dur, car on a l’impression de peser plus lourd, de pas avancer, de courir comme une tortue. Avec des chaussures minimalistes, c’est un peu comme si on courait pieds nus à la plage. On apprend à aimer la course à pied plus facilement.

3. La progressivité – Deux pierres d’un coup. Au début on court peu et lentement. Pour le minimalisme la progressivité est essentiel aussi. Il faut écouter son corps et savoir modérer, pour ne pas avoir des problèmes au niveau du tendon d’Achille, des mollets, du dessous et du dessus du pieds.

4. Pour prévenir les blessures - On se fait un cadeau si on décide de commencer à courir… et on se fait un deuxième si on commence avec des chaussures minimalistes! Maintenant c’est prouvé: le fait de courir en chaussures minimalistes diminue le risque d’être blessé, par rapport aux chaussures à gros talon amorti.

5. Être plus rapide plus rapidement – Étant donné qu’on court plutôt sur le milieu et l’avant du pied en chaussures minimalistes, on court plus vite. Il suffit de voir les sprinteurs et même les marathoniens de haut niveau, ils courent tous sur le milieu et l’avant du pied avec des chaussures hyper légères avec peu d’amorti !

Enfin, on ne doit plus se prendre la tête avec combien d’amorti, avec quel système de stabilité le pieds doit être tenu, ou comprendre des expressions martiennes comme supinateur et pronateur en achetant des chaussures. Ce qui importe avec les chaussures minimalistes, c’est la sensation, la connexion avec le sol qui doit être le moins dérangé possible!

Sur ce, si vous commencez, bon début de la course à pied en chaussures minimalistes!


11 commentaires sur “5 bonnes raisons de commencer la course à pied en chaussures minimalistes”

  1. Michael

    Hello,

    Ma bonne raison pour courir en chaussures minimalistes est de ne plus être blessé. Ou au moins, de limiter le risque. J’ai donc commencé à courir en Merell Trail Glove depuis septembre 2011. Pour l’instant je cours 2 fois par semaine en minimaliste et deux fois en chaussure avec amorti et drop.

    Tout de bon,
    Michaël.

  2. Ursula

    Enthousiaste du succès de ma fille, je me suis acheté des chaussures « minimus » en automne 2011 et je les ai portées tout de suite, pour chaque sortie, tous les jours pendant une semaine parce que courir avec des chaussures minimalistes c’était comme courir en pantoufles, très légères. Malgré tout…. c’était une faute. Des problèmes du tendon d’Achille gauche m’ont fait arrêter. Après une pause de plusieurs semaines j’ai repris l’entrainement: 2 – 5x par semaine: un jour 20-30 min avec les « minimus », un jour 30-45min avec mes chaussures à gros talon amorti, un jour avec les « minimus » etc. etc. . Mon corps peut s’adapter progressivement aux chaussures minimalistes.
    On peut se demander pourquoi je cours à mon âge (bientôt 70) et en plus avec des chaussures minimalistes…. Pour moi, courir c’est vivre, c’est rester jeune en bonne santé et en bonne forme. Ca fait du plaisir!
    Merci Thess pour tes billets motivants et fort intéressants.

  3. Tess

    Il n’y a pas d’âge pour commencer à courir (en chaussures minimalistes ;-))…et il faut dire que tu ne viens pas non plus de rien. Tu as toujours fait du sport, même si c’était pas courir!

  4. Cécile

    Bonjour !
    moi je compte commencer la course à pied très bientôt, dès que la sage femme qui me suit depuis mon accouchement me donne le feu vert. Et je suis bien tentée par les chaussures minimalistes.
    Une question : quelles chaussures minimalistes pour commencer ? J’ai l’impression qu’elles ne sont en vente que sur internet, donc comment les essayer ???
    J’ai repéré deux modèles chez Merrell : les Pace glove et les Bare Access Arc. Avez-vous un avis sur ces modèles ?
    Et faut-il prendre une taille au-dessus de sa pointure normale, comme conseillé pour les chaussures de sport classiques ?
    Merci d’avance !
    Cécile

  5. Tess

    Salut Cécile,
    Merci pour ton commentaire. C’est une bonne idée de te remettre en forme avec la course à pieds minimanilste. Je ne sais pas où tu habite mais si c’est à Bruxelles, c’est le magasin Trakks (à Uccle) qui a les Bare Access Arc, sinon à Paris tu trouveras sûrement aussi. Il ne faut pas prendre trop grand ce n’est pas d’office une à deux pointures au-dessus, cela dépend du modèle, mais le plus important c’est de se sentir comme dans des pantoufles. Cela doit serrer nulle part, l’avant du pieds doit avoir plein de place (aussi en largeur) et normalement on peut même les mettre sans chaussettes. Voilà j’espère que j’ai pu t’aider. Bon entraînement et bon amusement!

  6. florence

    Bonjour,
    Je suis plutôt sportive, mais je n’ai jamais réussi à courir.. en fait, je ne m’y suis jamais mise. Aujourd’hui, je décide de m’y mettre et pour me motiver, en minimaliste.
    Je lis çà et là qu’il faut alterner les séances (avec chaussures « normales » et minimalistes). Est-ce le cas lorsqu’on commence? sachant que je compte courir en ville (en semaine), et sur la plage le WE.
    bonnes courses,
    F

  7. Tess

    Salut Florence,
    Si tu commence à courir, tu n’est pas obligé de passer par des séances avec chaussures amorties. C’est seulement le cas si tu cours déjà beaucoup et que tu veux garder le niveau d’entraînement. Mais si tu commence à courir tu peux autant commencer en minimalistes directement. Le plus important c’est de commencer avec des séances très courtes, du genre de 10 min. et rallonger par des pas de 2 min. Il vaut mieux courir presque tout les jours un temps court que une à deux fois par semaines longtemps. Et, encore un petit conseil: écoute ton corps! Tu sentira si tu peux lui faire un entraînement plus poussé ou si tu dois lui donner du répit ;-)
    Bonne course minimaliste!

  8. rico

    Bonjour,
    Je découvre ce concept minimaliste . Je suis en arrêt de course à pied depuis bientôt 15 mois ; ponctué de reprises . Tendinite genou et une fissure ménisque interne . Je vais reprendre c’est sûr . Du coup je me demandais si je n’allais pas passer au minimalisme .
    Pouvez vous me dire si je dois alterner chuassures tradi et minimalistes ou directement en minimalistes ?
    Petit et ado je courrais pieds nus climat oblige !
    A bientôt,

  9. Tess

    Salut Rico,
    Au fait pour ta transition il y a plusieurs possibilités. Tu peux soit commencer à alterner avec des chaussures minimalistes ou avoir des chaussures de transition d’abord pour ensuite passer à des chaussures plus minimalistes ou encore de tout de suite mettre plus que des chaussures minimalistes. Mais dans tous les cas, il faut aller très progressivement (2 minutes en plus par entraînement, en commençant à 5 min.). Il n’y a pas de recette toute faite. Il faut écouter ton corps, chaque personne est différent et la transition peut prendre de quelques semaines à quelques années. Même si nous sommes fait pour courir (pied-nus) et que nous savions courir étant enfant, nos tendons, muscles et os doivent d’abord se renforcer après 20 ou 30 ans d’enfermement dans des chaussures rigides. Bonne chance avec tes débuts en minimalisme!

  10. Llopet

    Bonjour a vous, j ai commencé a courir sur le tard pour des raisons de santé. En effet je pesais au debut 112kg pour 1m83. Aujourd’ hui j’ en fais 73 kg je prefere faire des moyennes distances comme le semi 1h28 car les courtes comme 10 km je me sens pas bien 46 min. Cependant j ai l’ habitude de m entrainer 5 fois par semaines avec des adizero chaussure tres legeres. En 2012 ce fut l annee des galeres mal de dos plus genous et dechirure musculaire au mollet… Apres 6 mois d arret total je viens de reprendre mais avec des minimaliste… et la je me redecouvre ainsi qu une nouvelle sensation le plaisir abolue prochaine etape le minimaliste totale ;0)

  11. Emilie

    Bonjour, j’adore être pieds nus. Alors courir pieds nus est une évidence pour moi. Mais par moment, selon les terrains j’adopte la chaussure minimaliste. J’habite à la campagne, je connais des terrains où je peux sans risque la pratiquer. par contre j’ai des copains qui essaient sans cesse de me dissuader, comme quoi une chaussure de course permet d’absorber les chocs, que je vais finir par me blesser etc… Pour l’instant je résiste !


Trackbacks/Pingbacks


Laisser un commentaire