5

Comme il se doit pour un vrai blog, l’heure du bilan a sonné. Ce qui est sympa avec la course à pied, c’est que la fin de saison est synchrone avec la fin de l’année.

Cette année, je suis passée « d’une joggeuse du dimanche » à une « newbie vrai coureuse ». Si je regarde mes entraînements de ce début d’année, j’ai évolué en ce qui concerne la durée des séances, le kilométrage par semaine et le nombre d’entraînement par semaine.

J’ai couru plusieurs courses cette année: d’abord en mai le Frauenlauf à Berne/Suisse (10 km). Après cette course où j’ai adoré l’ambiance et atteint l’objectif, j’avais plus trop de course en vue, je me disais que je ferais bien un 15 km, l’année prochaine. Mais, il y a eu un imprévu dans mon planning: mon mec c’est inscrit à Sierre-Zinal en Suisse (31 km et 2000 D+, 800 D-) et puis il se blesse… J’ai pris cela comme un signe et décidé quelques semaines avant de participer. Cela a été une course magnifique et j’ai compris pourquoi mon mec l’a fait déjà plusieurs fois et est prêt à recommencer encore et encore. Après le trail j’ai voulu savoir si j’étais capable de courir vraiment. Je me suis donc inscrit au marathon de Bruxelles. Pourtant je ne savais pas vraiment ce qui m’attendait, je n’avais jamais parcouru une distance aussi longue. Cette année je suis devenu une marathonienne, mais cela a été dure (en tout cas à partir du kilomètre 25). Si c’était à refaire je m’entraînerais plus, plus en distance et en intensités (pour avoir des jambes plus musclées qui me portent jusqu’à l’arrivée…). En dernier cette année c’était le petit trail sympa à Olne de 21 km, pour lequel j’ai été bien préparé. Je me suis bien amusée et j’ai bien couru aussi.

Si vous savez toutes ces histoires de course à pied sur moi, c’est pour la plupart d’entre vous grâce à ce blog que j’ai crée cette année en octobre. Ce blog me donne d’abord la motivation de continuer à courir, même s’il fait moche et froid ou que je suis fatiguée ou bien installée sur le sofa à mater la télé. Ce n’est pas la seule raison cependant, ce blog existe aussi parce que j’aime raconter des choses et partager mes connaissances en écrivant des articles. J’aime lire d’autres blog sur le sujet et participer à la blogosphère de la course à pied.

Donc pour résumer mon année: j’ai commencé en douceur, puis j’ai été titillé et voulu faire le pari fou, que j’ai réussi…en distance, en temps j’aurais voulu être un peu plus rapide. Et puis je sentais que je devais ralentir et reprendre un peu plus bas. En tout cas j’ai appris beaucoup de choses sur moi, sur mon mental, mon physique. J’ai pu participer à des courses qui m’ont permis d’évoluer, prendre de l’assurance et connaître mes limites. J’ai vu aussi qu’on peut aller plus loin de ce qu’on croit possible, que les limites sont beaucoup dans la tête!

Au prochain billet je vous parlerai de mes projets. D’écrire noir sur blanc ce que je veux atteindre comme but en 2012, me demandera plus de courage…Mais ça c’est une autre histoire, plus de détail la semaine prochaine!

 


5 commentaires sur “Bilan d’une année… ou l’incroyable destin d’une joggeuse du dimanche”

  1. Michael

    Si on m’avait dit en début d’année que ma femme ferait Sierre-Zinal et le marathon de Bruxelles en 2011, j’aurais eu du mal à le croire.

    Michaël.

  2. Monsieur Strongman

    bravo à toi! Et ce que je vais m’efforcer de retenir de ton article, c’est ça: « que les limites sont beaucoup dans la tête! », vu que je vise aussi un premier marathon pour 2012!
    à bientôt!

  3. Tess

    @ M. Strongman: Oui je le crois, absolument! J’ai trouvé des chiffres qui motivent: « On peut estimer que:…1 individu sur 20 possède le potentiel pour réaliser moins de 2h40 (moins de 3h05 pour les femmes) sur un marathon, 1 sur 2 pour réaliser moins de 2h50 (moins de 3h20 pour les femmes) et 8 sur 10 (c’est assez probable que c’est même 95%) pour réaliser moins de 3h (moins de 3h30 pour les femmes) » Cela vient du livre « Jogging & Bien-être » de Serge Cottereau. Donc le potentiel est à portée de main pour tout le monde…Bon courage pour ton marathon!

  4. ines

    unglaublich, wie du das alles schaffst!
    ich bin ja eher ein fauli…. aber wer weiß, was noch alles kommt.
    jedenfalls ein gutes neues jahr, für dich, michou, deine kleinen und deine neue laufleidenschaft!
    bussi ines

  5. Enca

    Chère Therese,
    Bravo pour tes exploits et je t’en souhaitent d’autres encore plus forts pour l’année nouvelle! Continue de partager ces expériences sur ce blog, c’est chouette de te suivre! Je t’embrasse, à bientôt!
    ps: il fut un temps où nous allions courir toutes les 2 aussi, tu te souviens? En fait, on pourrait presque dire que j’ai un peu contribué à ton entraînement :o)


Trackbacks/Pingbacks


Laisser un commentaire